intolérant au gluten

Votre bébé est-il intolérant au gluten ?

Céréales du petit déjeuner, glace, fromage fondu, yaourts parfumés, crèmes dessert, potages, pâtes… Le gluten est partout ! Et pour cause, on en retrouve dans un panel de céréales, du blé au seigle, en passant par l’épeautre, l’orge et l’avoine…

S’il est à priori inoffensif, ce n’est pas le cas pour 1 enfant sur 2500, pour qui le gluten est un véritable ennemi.
Plus précisément, lorsqu’un enfant a cette maladie, le contact du gluten avec la muqueuse de son intestin grêle produit une réaction qui mène à la destruction de la paroi intestinale. Son corps ne peut alors plus absorber les nutriments contenus dans les aliments et les rejette rapidement par voie naturelle.

Mais alors, comment savoir si votre bébé ne supporte pas le gluten ?

À partir de quand peut-on le remarquer ?

Pendant la diversification alimentaire, de ses 6 mois à ses 2 ans, vous devrez particulièrement porter votre attention sur l’apparition de symptômes qui seraient dus à une maladie coeliaque (l’autre nom de l’intolérance au gluten). Notamment parce que c’est à ce moment-là que vous commencerez à introduire dans son alimentation des farines 2ème âge contenant du gluten.

La vigilance doit être plus importante si vous pensez qu’il a une prédisposition génétique et si vous ne l’avez pas exclusivement allaité pendant les 6 premiers mois.

Quels sont les symptômes ?

  • Votre enfant commence à avoir des diarrhées
  • Il devient grincheux, triste et refuse de manger
  • Il maigrit de jour en jour, il souffre de malnutrition

Que faut-il faire ?

Si vous avez des doutes, consultez votre pédiatre qui pourra pour orienter vers un gastro-pédiatre.
Les examens sérologiques sont incontournables pour dépister une intolérance au gluten. S’il en est effectivement atteint, la mise en place d’un régime sans gluten à vie fera disparaître tous les symptômes. Enfin, une biopsie de l’intestin permettra de confirmer le diagnostic et de vérifier l’efficacité du régime sans gluten.

Y-a-t-il besoin de médicaments ?

Non ! Une “simple” éviction du gluten suffit à faire totalement disparaitre les symptômes d’une maladie coeliaque.
Par contre, il faut s’y tenir scrupuleusement pour ne pas que les problèmes reviennent et causent ainsi de la malnutrition, de l’anémie, un retard de croissance voire même un accroissement du risque de cancer.

Se passer complètement de gluten, est-ce simple ?

Bien sûr, ce n’est pas forcément facile à mettre en oeuvre au quotidien. Mais sachez que pour un tout-petit, un sérieux régime sans gluten qui dure au moins 2 ou 3 ans pourrait faire disparaître la maladie. Une fois ce temps passé, une réintroduction du gluten dans son alimentation pourrait être tentée en milieu hospitalier. Un bel espoir donc !

Sinon, il est évident qu’une éviction du gluten changera vos habitudes de consommation, notamment en termes de frais alimentaires. Mais la Sécurité Sociale peut en rembourser une partie.

Pour trouver des aliments qui conviennent à bébé, nous vous conseillons de vous rendre dans des magasins bios, même si l’on en trouve de plus en plus en grande surface, à des prix moins élevés.

Il faut évidemment prévenir votre crèche de cette intolérance pour que des dispositions soient prises pour le bien-être de votre enfant.