fbpx
Actualités
JOUETS NON GENRÉS ET PÉDAGOGIE ÉGALITAIRE

JOUETS NON GENRÉS ET PÉDAGOGIE ÉGALITAIRE

À  l’approche de la période de noël et des achats des cadeaux, ceux achetés pour les enfants sont encore très différenciés en fonction du sexe. Même si certains magasins évoluent à ce sujet et proposent notamment dans leurs catalogues des jeux sans genre attitré et que le Gouvernement a signé une charte pour lutter contre le sexisme, la catégorisation des jeux reste tout de même majoritairement encrée dans les habitudes de consommation.

La catégorisation des jouets filles et garçons

La catégorisation des jouets filles et garçons est toujours aussi présente dans les magasins.

Cette sectorisation date des années 80 et s’est davantage développée dans les années 90 avec une séparation de plus en plus forte entre les sexes.

Mais pour quelle raison ? 

Selon Amandine Berton-Schmitt, diplômée en Sciences Politiques et en étude de genre et chargée de mission éducative au Centre Hubertine Auclert,  à partir du moment où les familles ont eu moins d’enfant, il a fallu trouver des façons de faire acheter davantage.

En effet, les familles avaient déjà ce qui leur fallait, pour faire acheter il a donc fallu segmenter un maximum.

De plus, l’arrivée des licences de droit de revente d’une marque a aggravé ce phénomène de séparation entre les jouets pour filles et ceux pour garçons.

Il y a-t-il une préférence de jouets pour les filles et les garçons dès la naissance ?

Les études sur le comportement des bébés vis-à-vis des jouets qui s’offrent à eux ne montrent aucune différence entre les sexes.

Cependant, cette différence prend place vers 10 mois et s’accentue à l’âge de 3 ans. 

Cela est dû à l’environnement physique, culturel, familial et économique dans lequel l’enfant grandit.

Ces environnements influencent grandement la façon dont le cerveau se développe.

Inconsciemment, l’entourage de l’enfant va lui acheter des jeux genrés, de plus, l’enfant absorbera les représentations autour de lui. 

Pourquoi la catégorisation jouets filles / jouets garçons pose t’elle problème ?

La catégorisation jouets filles / jouets garçons pose problème car les enfants sont conditionnés et sont mis dès très jeunes dans des cases, ce qui ne favorise pas leur développement. L’idéal est donc d’offrir à l’enfant des jouets très divers pour que son développement soit le plus équilibré.

Il découvrira alors ses propres préférences.

Le groupe Léa et Léo s’engage à former les équipes de professionnel(le)s à une pensée de l’égalité, permettant de développer une pédagogie égalitaire pour lutter contre les stéréotypes de genre.

La place de la pédagogie égalitaire au sein des crèches Léa et Léo

Les équipes des crèches Léa et Léo se sensibilisent à ce sujet dans le but de repérer et ainsi d’éviter les stéréotypes qui sont ancrés dans nos représentations et donc parfois inconsciemment dans nos pratiques, afin d’accompagner au mieux chaque enfant dans son développement sans distinction de sexe.

L’égalité entre les filles et les garçons est un principe auquel les enfants sont confrontés dès tout petit à la crèche. Or, le bébé ne fait pas la distinction entre une fille ou un garçon comme nous, adulte, nous l’entendons. L’enfant se construit grâce à ses jeux, en imitant l’autre, et se nourrit de son environnement.

Comment la pédagogie égalitaire est-elle mise en place dans les crèches Léa et Léo ?

Dans la pratique, cela passe par le vocabulaire employé pour s’adresser à l’enfant et d’éviter de l’enfermer dans un rôle prédéfini par nos représentations mentales.

Les livres pour enfant sont aussi de bons médiateurs lorsqu’ils abordent des sujets de la vie moderne, ou des héros qui peuvent être des héroïnes.

Enfin, la diversité des jeux et jouets, sans l’intervention de l’adulte, permet à l’enfant de choisir et d’expérimenter en fonction de ses envies et de ses besoins, et d’être acteur de son jeu de manière neutre et sans attributions de genre.

Laissons les enfants jouer ! Une fille peut aimer les dinosaures et jouer au foot, comme un garçon peut se déguiser en princesse et jouer à la poupée !

 

Laissons les enfants jouer !

Une fille peut aimer les dinosaures et jouer au foot,

comme un garçon peut se déguiser en princesse et jouer à la poupée !

 

 Pour aller plus loin :