fbpx
Actualités
5 questions à Natacha Marion, Directrice de la Crèche Léa & Léo "l'Arbre à Bulles" à Illkirch (Alsace)

5 questions à Natacha Marion, Directrice de la Crèche Léa & Léo "l'Arbre à Bulles" à Illkirch (Alsace)

Originaire de Normandie, Natacha travaille dans le groupe Léa & Léo depuis plus de 5 ans. Actuellement, à la tête de la crèche l’Arbre à Bulles à Illkirch en Alsace, elle partage avec nous sa passion pour son travail et nous fait découvrir toute la richesse du secteur de la petite enfance. 
Quelle est votre fonction, votre mission au sein de la crèche Léa & Léo ? 
J’ai intégré l’entreprise Léa & Léo en 2010 sur un poste d’éducatrice de jeunes enfants, à Caen. Celui-ci a evolué vers les fonctions de direction que j’exerce aujourd’hui à la crèche l’Arbre à Bulles, située sur le parc d’Innovation d’Illkirch-Graffenstaden.
Ma mission première est de veiller à la qualité d’accueil et d’accompagnement des jeunes enfants et de leur famille, en leur assurant un environnement sûr, riche et stimulant. Cela exige une maitrise des outils de gestion relatifs à l’entretien de l’établissement et de ses équipements, une connaissance et un respect de la réglementation en vigueur dans le milieu de la petite enfance, une capacité d’adaptation et une ouverture d’esprit, un sens du travail en équipe, de la disponibilité, des qualités d’écoute et de communication.
Si les tâches administratives variées sont inhérentes aux fonctions de Direction, le coeur de ce métier, c’est la relation humaine dont les relations de confiance et de soutien établies avec la famille et l’enfant qu’elle nous confie.
Mon rôle est aussi de soutenir les professionnels qui accompagnent l’enfant tout au long de la journée dans la continuité de ce que les parents ont choisi pour leur enfant et autour du projet pédagogique qu’ils font vivre et évoluer.
Tout parent et toute personne qui se préoccupe des intérêts de l’enfant et de son épanouissement à conscience qu’il ne suffit pas de savoir changer une couche pour travailler dans une crèche et contribuer au développement de l’enfant.
Quels sont les facteurs qui contribuent au développement de l’enfant ?
Valoriser l’enfant dans ses compétences, le stimuler dans sa découverte du monde lui apprendre à se construire dans le groupe sont autant de facteurs essentiels au développement de l’enfant.
Du tout-petit au plus âgé, l’équipe fait preuve d’attention, de bienveillance, d’observation, de respect du rythme de chacun, de gestes tendres et de paroles rassurantes.
Toutes ces qualités ajoutées à la PATIENCE et à la REPETITION sont indispensables pour travailler en crèche !
Pouvez-vous nous décrire le projet pédagogique des crèches Léa & Léo ?
Notre projet pédagogique développe la notion de libre cheminement. Nous mettons à disposition de l’enfant des espaces de jeux ouverts et des accessoires ludiques suffisamment riches et variés pour répondre à ses besoins du moment.
Les portes des espaces s’ouvrent progressivement et dans un ordre établi, permettant ainsi à l’enfant de se repérer dans le déroulement de sa journée. Elles s’ouvrent sur des activités motrices, d’éveil sensoriel, de construction, de créativité artistique et de jeux d’imitation dont la mise en place est réfléchie et planifié par l’équipe.
En passant d’une activité à une autre, en combinant les accessoires proposés, l’enfant expérimente et construit librement son itinéraire ludique ; il n’y a pas un jour ou je ne m’émerveille pas devant le ballet collectif qui se joue dans l’atrium, idéalement placé dans mon champ de vision « bureautique »!
L’enfant est libre de choisir ses activités tout comme il choisit sa place a table et l’ordre dans lequel il prendra du plaisir à gouter les aliments et partager son repas dans la convivialité.
Et pour qu’un tel projet vive, le positionnement physique et verbal des professionnels doit être cohérent et orienté vers des règles communes.
Quels sont selon-vous les avantages de la crèche collective par rapport à d’autres milieu d’accueil  ?
Nous bénéficions aujourd’hui, en France, d’une plus grande diversité des « modes de garde ».
Mais la capacité d’accueil des jeunes enfants reste insuffisante pour permettre à chaque parent de concilier sereinement leur vie familiale et leur vie professionnelle.
Alors le choix du type de structure peut encore se faire par défaut ; ce que je trouve regrettable quand on connait les enjeux de la séparation.
Quant au choix il y a, il me semble important qu’il se fasse à l’issue d’une visite du milieu d’accueil et d’une rencontre avec le ou les professionnel(s) qui prendront soin de l’enfant. Ce choix doit porter sur des valeurs éducatives partagées.
Les avantages de la crèche collective sont selon moi : la pluridisciplinarité dans l’équipe et donc la mutualisation des compétences professionnelles(puériculture, infirmière, éducatrice, de jeunes enfants, auxiliaires de puériculture, CAP petite enfance, agent technique polyvalent). La cohérence éducative autour de la bien traitance, la possibilité pour l’enfant de choisir des figures d’attachement multiples, la place de la famille dans les projets de la crèche, un contrat d’accueil au plus près des besoins de la famille (horaires atypiques par exemple) et établi en fonction des revenus et de la composition de la famille. Enfin, l’apprentissage de la vie en collectivité (rencontre entre pairs, jeux de collaboration, règles de
vie en société).
Pouvez-vous nous citer un livre référence dans le domaine de la petite enfance ?
CHHHT ! de Sally GRINDLEY et Peter UTTON.
Les enfants l’adorent parce que le géant qui dort à l’intérieur du château risque de se réveiller si les pages du livre ne sont pas tournées en douceur et à voix basse !
Ce livre répond au besoin chez le jeune enfant d’avoir peur et surtout d’exprimer cette peur pour ensuite la mettre à distance et enfin la maitriser avec FIERTE !