Comment choisir le prénom de son bébé

Comment bien choisir le prénom de son bébé ?

C’est pas si facile il faut penser à plein de choses, il ne faut froisser personne, toujours difficile de se mettre d’accord, même les futures grands-parents s’y mêlent !  Le prénom du bébé fera partie intégrante de son identité, « dis moi ton prénom je te dirai qui tu es » Le choix du prénom de bébé est toujours sujet à de nombreux débats autour d’une feuille blanche qui le reste souvent longtemps. De l’école aux documents administratifs, le prénom le suivra partout. Avez-vous toutes les cartes en main pour le choisir ?

Lea&Leo_preenom

Bon allez on vous aide et on vous donne quelques astuces :

Attention, choix de taille. Vous voulez évitez que tout le monde se retourne à l’annonce du prénom de votre enfant mais vous voulez aussi éviter des prénoms trop farfelus. Tout est une question de balance d’originalité sans arriver non plus dans l’excès d’excentricité.

Court, long, composé, classique ou à la mode, un brainstorming peut commencer.

Pensez plus loin ! Certes, le prénom de votre bébé doit vous faire plaisir mais pensez aussi à son avenir, aux étapes de vie ou il portera cette identité. Il y a quelques année encore le choix des prénom était réglementé par la loi, le choix était alors restreint. Aujourd’hui libre à vous de lui donner un prénom « So trendy ! »

 

Pour les parents dans le coup, rester à la veille des tendances (Montée en puissance des prénoms courts avec des terminaisons en « a » ou « ane » pour les filles et « o » pour les petits mecs, mais aussi la tendance des prénoms composés). Certain autres prénoms sont en perte de vitesse comme Sarah, Luca, Manon) ou au contraire connaissent une remontée fulgurante comme Romain, Jeanne, Alexandre, Maxime). Mais gare à vous ! On sait tous que les modes changent et se démodent. Il faut donc ne pas être trop précurseur tout en gardant votre petite touche créative. Notre conseil gardez une touche de conformisme.

Bon, il faut quand même que ce prénom vous plaise c’est essentiel. La sonorité du prénom est un indice de choix. Murmurez-le, chantez-le, faite le prononcer par d’autres personnes, car il doit être harmonieux. Pensez à l’écrire et le prononcer acec le nom de famille pour éviter les incompatibilités. Ce prénom doit être évocateur. Un dernier conseil, évitez de demander à tout le monde ce qu’il en pense, vous trouverez toujours une personnes, de la famille, des amis qui vous raconteront l’histoire d’un certain Léo qui était une personne horrible.

 

Une identité pour la vie :

« Le prénom est un élément d’intégration, de construction de la personnalité de l’enfant : avant même sa naissance, il permet une première identification, marque son originalité et le définit comme un être unique » explique René Frydman dans son livre « Devenir Père ».

Certains pensent même que les prénoms prédestinent vos enfants à une grande carrière.

Si vous l’appelez Usian (Bolt), peut-être courra t-il les 100 mètres en moins de 11 secondes ? Les inspirations viennent souvent des romans, des séries TV, des sportifs, en espérant pour votre enfant une carrière identique aux idoles tant admirées. On a vu apparaître dans les années 80 l’apparition d’une multitude de Sue-Ellen ou Pamela, reflet de l’univers impitoyable de Dallas, ou même des Thierry (la fronde) dans les années 70. Mais encore les Zinedine après la Coupe du Monde 98. Réfléchissez bien car après avoir culminé, ces prénoms se démodent souvent très rapidement.

 

Attention :

Le prénom d’un nouveau né doit être enregistré à la mairie maximum 3 jours après sa naissance. Alors pensez bien à son petit nom avant la naissance.

Nombreuses sont les méthodes et les moyens de trouver un prénom de garçon ou un prénom de fille. Si vous êtes en manque d’inspiration, vous pouvez vous tourner vers les livres spécialisés qui vous donneront des indications sur l’étymologie, les symboliques ou même l’historique des prénoms.

Partager l'article

En direct du blog