C’est beau l’automne !

Ce n’est pas parce que les journées raccourcissent et les températures fraichissent qu’il faut hiberner et renoncer à mettre le nez dehors avec ses bambins ! Rien de tel qu’une balade en forêt pour s’émerveiller de la nature et faire le plein de sensations et d’apprentissage nouveaux.

Mes premières bottes

C’est peut-être l’occasion d’investir dans un accessoire indispensable au bonheur des enfants : une paire de bottes en caoutchouc qui autorisent à patauger allègrement dans les flaques et la gadoue, sans risque de se faire gronder. Pensez aussi à vous munir d’un petit sac à trésors pour ramener à la maison des marrons tout brillants, de drôles de glands, de belles pommes de pin et des feuilles de toutes les couleurs.

Ça sent bon la terre !

Se promener en forêt ou dans un parc en automne, c’est aussi faire de nouvelles expériences avec ses 5 sens : humer l’odeur de la terre et des champignons, écouter le sol qui croustille sous ses pas, s’émerveiller du rouge ou du jaune vif d’un bel arbre qui a pris ses couleurs d’automne, goûter une noix, rencontrer un écureuil… En cueillant quelques belles feuilles, en ramassant des bâtons, une poignée de châtaignes ou de jolis cailloux, vous ferez aussi le plein de trésors pour une petite séance de bricolage, après le goûter à la maison !

Des apprentissages très nature

Appeler chaque chose par leur nom participe aussi à l’apprentissage des petits, qui ont une incroyable capacité à mémoriser ce qu’ils ont découvert en situation : faire la différence entre une châtaigne et un marron, reconnaître une fougère, ne jamais mettre ses doigts en bouche après avoir touché un champignon, admirer l’agilité d’un écureuil à grimper au sommet d’un arbre… Avec votre complicité pour lui raconter son environnement, cette balade se transformera en magnifique leçon de choses.

Bricolages et merveilles

Laissez libre court à votre imagination, pour exploiter, bien au chaud, les merveilles glanées en forêt. Des feuilles mortes enduites de peinture se transformeront en pinceau ou en tampon pour réaliser de jolis dessins. Une fois séchées entre deux papiers absorbants dans un livre épais, les feuilles mortes se prêteront à des découpages et des collages très nature. Des coquilles de noix vides feront de jolis petits bateaux, une fois décorés d’une petite voile piquée sur un cure-dent. En ajoutant des yeux, un sourire et une touche de peinture à des glands, des marrons ou des cailloux, vous créerez d’amusants personnages… Alors, on sort ?